top of page

La déshydratation - Mon bouillon de légume maison


Depuis longtemps, j'essaie de faire le plus de choses moi-même pour une question de respect de l'environnement, et plus particulièrement en ce qui concerne la cuisine. Là, mon intérêt est double, respect de l'environnement et éviter de consommer des produits trop transformés qui contiennent beaucoup trop d'additifs.


Ma dernière trouvaille : les bouillons maison. Cela fait bien longtemps que j'ai bien réduit, voire quasiment éliminé, les bouillons cube (même bio). En général, je les remplace par une branche de céleri perpétuel de mon potager et de l'ail. J'ai décidé d'aller plus loin en préparant mon bouillon moi-même. J'ai choisi de préparer un bouillon cru, qu'il faut donc mettre dans le plat en début de cuisson. On peut aussi en préparer à partir de légumes cuits, mais c'est une autre préparation.


C'est très simple à préparer :

  • Les légumes de base entrant généralement dans la composition des bouillons sont du céleri boule, des carottes, du poireaux, de l'oignon, de l'ail.

  • Il faut laver les légumes, les peler, et les couper finement à la mandoline. Pour le poireau, le couper en grosses rondelles, et séparer chaque anneau.

  • Ensuite, répartir les légumes sur les plateaux d'un déshydrateur, et les séchez une dizaine d'heures à 45°C (ne pas chauffer à une température plus élevée pour conserver un maximum de vitamines). Aérer les légumes après plusieurs heures pour faciliter le séchage.

  • Les mixer. Si besoin, repasser la poudre 1 heure au deshydrateur, puis mettre en bocal. Ce bouillon peut se conserver environ 12 mois.

  • On peut ajouter du sel, mais je trouve que le mélange n'est pas très homogène. Je préfère rajouter le sel au moment de la préparation du plat.

Bien sûr, vous pouvez composer votre bouillon selon vos envies, ajoutez d'autres légumes (panais, fenouil, champignons...), des herbes (persil, thym, laurier...), des épices (curcuma...). J'avoue que pour les épices, je préfère les ajouter au moment de la cuisson, selon mes envies. Quant au thym, il est tellement plus aromatique utilisé frais, cueilli au moment de son utilisation....


J'utilise essentiellement ce bouillon dans les soupes. C'est vraiment très bon. Aucun risque de dépasser la date limite de consommation, le pot est vite vidé !


J'en ai offert un pot à ma soeur. Ma petite nièce (euh... en fait, aujourd'hui, ma grande nièce... 18 ans, 1,80 m, mais elle sera toujours petite pour moi 😊 ) qui lui demande : " C'est quoi ces petits morceaux dans la soupe? C'est vraiment très bon". Marine a toujours eu un palais très fin !


Ma composition du bouillon sec :

  • 300g de carottes

  • 100g de poireau

  • 100g de celeri boule

  • 200g d'oignons

  • 3 gousses d'ail


 

Pour en savoir plus :


 

Vous cherchez un hébergement pour votre séjour, qui vous permette de visiter le Bassin d'Arcachon (de Biscarosse au Cap Ferret, en passant par la Dune du Pilat, Arcachon, Andernos...) et aussi ses alentours ?

  • Venez dans une de nos chambres d'hôte "Chez Pascale et Patrick" à Mios, et profitez de notre table d'hôte, après une journée bien remplie !

  • Voir nos chambres d'hôte

  • Voir notre table d'hôte

  • Renseignez-vous sur notre site internet, ou appelez-moi (06.35.57.37.36), je serai ravie de répondre à vos questions !

Pascale

bottom of page