Visite de Saint-Emilion


Je suis allée visiter plusieurs fois Saint-Emilion. Une fois, je me souviens, un soleil magnifique brillait dans le ciel et je me suis sentie transportée au Moyen âge. Cette cité médiévale est un incontournable de notre belle région.

La cité (et sa « juridiction ») est inscrite au patrimoine mondial de l'humanité par l'Unesco depuis 1999. Elle constitue « l’exemple remarquable d'un paysage viticole historique qui a survécu intact » et « illustre de manière exceptionnelle la culture intensive de la vigne à vin dans une région délimitée avec précision » (critères d’inscription retenus par l’Unesco en décembre 1999 dans la catégorie Paysages culturels).

Saint-Emilion est située à 1 heure de voiture de chez nous. Prenez une journée pour la visiter : visitez le cloître, le couvent, montez en haut de a tour du Roy, réservez un guide pour visiter l'église monolithe et les souterrains de la ville, déambulez dans les ruelles des tertres de la ville, visitez le "château du jour" ... Il y a tant à voir dans cette ville exceptionnelle !

Vous pouvez aussi éventuellement la visiter sur le chemin du retour de votre séjour, si vous repartez par le nord de Bordeaux. Beaucoup de nos hôtes en profitent ainsi pour rallonger un peu leur séjour 😉 .

En fin de post, vous trouverez aussi une sélection de visites à faire dans cette belle ville que je vous recommande.


 

Visite de Saint-Emilion - plan

Vous trouverez ce plan à charger au format pdf en fin de post.


 

La ville


 

Les vignes


 

Les lavoirs



L’érosion et les rivières ont façonné notre paysage et la présence de cette eau au sein d’une ancienne forêt, incita les premiers hommes à s’implanter ici. Au VIIIème siècle, suite à la venue et à l’installation de l’ermite Emilion dans l’une de ces grottes naturelles, un village naît et se développe. Nous devons donc cette configuration particulière de Saint-Emilion à l’eau qui creusa la roche calcaire et donna cette forme d’amphithéâtre à la cité.

Ces nombreuses sources ont donné naissance à des puits et fontaines qui alimentent ville haute et ville basse.

Deux de ces sources furent aménagées en lavoirs au XIXème siècle et fournissent une eau claire et limpide aux deux lavoirs de la ville : la fontaine du Roi et la fontaine de la Place.


 

Le cloître des Cordeliers


L’ordre des Franciscains a été fondé sur l’initiative de Saint François d’Assise au XIIIème. C’est un ordre concentré sur la prière, la prédication et la mendicité. Les Franciscains sont mieux connus dans la France médiévale sous le nom de « Cordeliers » en raison de la corde qui leur servait de ceinture.

L’arrivée des Cordeliers à Saint-Emilion remonte à la même époque que celle des Dominicains (plus d'infos ici), au début du XIIIème siècle, marquant ainsi l’apparition des ordres mendiants dans la région.

Leur premier couvent, établi hors des murs de la ville, a souffert de la Guerre de Cent Ans opposants les rois de France à ceux d’Angleterre, également Ducs d’Aquitaine. Ce n’est qu’à la fin du XIVème siècle, que les Cordeliers reçurent définitivement l’autorisation de bâtir leur nouveau couvent intra muros.


 

Visite de Saint-Emilion - La tour du Roy

La Tour du Roy

Le « castel daou rey », signifiant la Tour du Roy, est le seul donjon roman encore intact en Gironde. Il est situé à l’intérieur des remparts de la cité. Du sol de la plus basse terrasse au sommet, on note une hauteur de 32 m.

Il est possible de gravir les 118 marches de cette tour afin d'accéder au toit-panorama qui offre une vue imprenable sur la cité.

Remarque : Accès de février à novembre


 

L'église monolithe


L’église monolithe est un édifice religieux souterrain creusé au début du XIIème siècle dans des proportions impressionnantes (38m de long pour 12 m de haut). Au cœur de la cité, l’église monolithe rappelle l’activité religieuse de la ville au Moyen-âge et intrigue par sa conception hors du commun.

Du grec ancien « mono », signifiant « unique » et « lithos », «pierre», son nom qualifie un édifice creusé à l’intérieur du plateau calcaire et dont la structure actuelle forme encore un seul bloc.

Sculptée au XIIème siècle, peinte au XIVème, dévastée au XVIème, malmenée au XVIIIème pendant la Révolution et restaurée au XXème !

Remarque : L'Eglise monolithe se découvre uniquement en visite guidée, proposée par l’Office de Tourisme tous les jours de l'année (sauf le 25 décembre ou événement particulier).


 

Le couvent des Ursulines


Visite de Saint-Emilion - Le couvent

Depuis ses origines, la ville de Saint-Emilion a connu une présence religieuse importante. Les sœurs de l’ordre de Sainte-Ursule s’installent quant à elles à Saint-Emilion le 1er juin 1620.

Fondé par Madame Lacroix, ce couvent et ses 18 religieuses avaient pour but principal de proposer un enseignement gratuit aux jeunes filles des classes pauvres de la ville et de sa Juridiction. Les religieuses accueillirent jusqu’à 80 écolières inscrites, chiffre qui descendit à 8 suite à la grande épidémie de peste survenue 3 ans après leur installation.

Lorsque la Révolution éclate, les biens du clergé sont nationalisés, puis, plus tard, à la révolution, vendus. Les bâtiments, eux, tombent peu à peu en ruine.

La légende veut que l’une des sœurs, une certaine Mademoiselle Boutin, vivant dans la pauvreté depuis la Révolution, ait proposé de dévoiler la recette secrète des Sœurs Ursulines en échange d’un abri et d’un repas … recette qui est très vite devenue la spécialité du village de Saint-Emilion, à savoir un délicieux petit gâteau rond moelleux connu sous le nom de macaron ! Très tôt, les macarons de Mademoiselle Boutin acquirent une renommée qui dépassa les remparts de la cité. On les servit en accompagnement de la dégustation des meilleurs crus lors de l’exposition universelle de 1867. Les deux spécialités de la ville ont ainsi obtenu parallèlement une grande renommée. Dès lors, les boutiques se multiplient dans les rues de la ville…


 

La porte et la maison de la Cadène



Cette jolie bâtisse est la seule maison à pan de bois du village et possède une façade datant du tout début du XVIème siècle, ainsi que des fondations bien antérieures à cette époque.


 

Les Tertres



Un tertre est défini comme étant un monticule de terre, une butte. Il prend tout son sens à Saint-Emilion où le site est naturellement doté de pentes. Le village a en effet su s’adapter en modelant son relief avec des tertres désignant ces ruelles typiques de la cité, pentues et au pavage irrégulier.

Quant à l’origine des pavés, il faut se rendre outre-manche pour la connaître. Suite au mariage d’Aliénor d’Aquitaine et du futur roi d'Angleterre Henri II Plantagenêt en 1152, la Guyenne passe sous domination anglaise et ce jusqu’à la fin de la Guerre de Cent Ans en 1453. Trois siècles de domination, pendant lesquels les rois d’Angleterre sont également ducs d’Aquitaine et exercent leur pouvoir sur notre région.

Ces pavés nous viennent donc des Anglais, qui à chacun de leurs voyages en bateaux en lestaient leurs cales et les remplissaient ensuite de barriques abritant un précieux breuvage pourpre : le vin. Les pierres ainsi laissées sur les berges de la Dordogne firent le bonheur des terrassiers.


 

Saint-Emilion, parée de ses belles couleurs d'automne



 

Quelques visites à Saint-Emilion


J'ai sélectionné pour vous quelques visites (libres, privées ou organisées par l'office de tourisme de Saint-Emilion) :

  • Visite guidée de la Ville de Saint Emilion : détails

  • Visite guidée de l'église monolithe : détails

  • Visite guidée des souterrains (inclus l'église monolithe) : détails

  • Le petit train touristique : détail

  • Visite du château du jour (une sélection de 2 à 4 châteaux prêts à vous accueillir et à vous faire découvrir les secrets de la vigne et du vin autour d'une dégustation à une date donnée) : détails

  • Et beaucoup d'autres visites : le cloître, les grottes, balade et dégustation, balades libres à vélo : détails (rubriques "Découvrir" ou "Que faire").


Les photos de ce post sont les coups de coeurs de Girondins ou de promeneurs venus à Saint-Emilion découvrir ou redécouvrir cette ville exceptionnelle.

Si vous souhaitez suivre leurs traces et que vous vous rendez en voiture à Saint-Emilion, faites attention, les places de parking sont rares dans Saint-Emilion lors de forte affluence. Il vous faudra compter du temps supplémentaire pour vous garer et rejoindre le centre ville.


Très belle balade à vous,


Pascale


 

Coup de coeur de Girondins

(je suis abonnée à plusieurs groupes sur le Bassin d'Arcachon et la Gironde et n'hésite pas à contacter les auteurs des publications pour vous montrer les merveilles de notre belle région : les photos prises au bon moment, avec le bon éclairage, dans les meilleures conditions)

 

Pour en savoir plus :


 

Vous cherchez un hébergement pour votre séjour, qui vous permette de visiter le Bassin d'Arcachon (de Biscarosse au Cap Ferret, en passant par la Dune du Pilat, Arcachon, Andernos...) et aussi ses alentours ?

  • Venez dans une de nos chambres d'hôte "Chez Pascale et Patrick" à Mios, et profitez de notre table d'hôte, après une journée bien remplie !

  • Voir nos chambres d'hôte

  • Voir notre table d'hôte

  • Venez séjourner dans notre gîte "Au Havre de Paix", à Mios (je vous assure, ce gîte porte vraiment très bien son nom 😉 !).

  • Voir notre gîte

  • Renseignez-vous sur notre site internet, ou appelez-moi (06.35.57.37.36), je serai ravie de discuter avec vous !

Pascale