Visite de Bazas

Bazas est une ville qui présente de superbes monuments hérités en partie du Moyen Âge. Elle est située à 1 heure de voiture au sud-est de Mios. Prenez une demi-journée pour visiter cette ville : partez le matin après le petit déjeuner, déjeunez en terrasse, par exemple au restaurant "Caro and Co.", dans un cadre exceptionnel, place de la cathédrale, sous les arcades, puis continuez par la visite de la ville.


 

Balade de 1h30 sans aucune difficulté

(Source & crédit photos : "Tourisme Sud-Gironde") :


Départ de l'Office de tourisme - Halles de l'ancienne Mairie :

  • La visite démarre par la halle située à droite de l'office de tourisme, derrière les grilles.

  • Dans sa forme actuelle, la halle a été construite en 1890 sur l’emplacement du premier marché qui datait de 1485.


Ancien hôtel de ville et musée municipal :

  • Rejoindre la place de la Cathédrale et descendre un petit escalier légèrement sur votre droite pour vous positionner au milieu de la place.

  • L’édifice de l’ancien hôtel de ville fut bâti en 1488 et reconstruit en 1733. Le fronton triangulaire est frappé des armoiries de la ville. N'hésitez pas à prendre le temps de visiter le musée municipal, au rez-de-chaussée qui occupe les 4 salles de l’ancienne prison.


Place à arcades :

  • Dirigez-vous vers le jardin du Chapitre, situé juste à droite de la cathédrale et accessible par un portail.

  • Elle est en elle-même un monument. La partie ouest remonte à la fin du XIIème siècle. La partie est, liée à la Cathédrale, est d’aménagement récent (XIXème siècle). La place a toujours gardé son rôle de carrefour et de marché. Les « couverts », ou arcades périphériques, ont été construits à partir du XVIème siècle.



Le Présidial :

  • En sortant du jardin du Chapitre, tourner à gauche et prendre la première petite rue (rue Théophile Servières), sur la gauche permettant d'accéder à la façade de la poterne de la Brèche.

  • Cette première cour de justice royale a été édifiée à Bazas en 1553.


Hotel Bourriot :

  • Longer les remparts sur la droite pour accéder au jardin du Sultan.

  • Cet hôtel fut construit vers 1760 par Pierre Bourriot subdélégué de l’intendant de Guyenne, le marquis de Tourny. Il introduisit la pomme de terre en Bazadais.


Maison de l'Astronome :

  • Depuis le jardin du Sultan, tourner à droite et suivre la descente jusqu'à la Brèche. Tourner à gauche et longer les remparts sur la promenade ombragée.

  • Construite vers 1530 pour les membres de la famille Fautoux, magistrats au Présidial, elle doit sa première appellation à sa curieuse décoration gothique constituée de la lune, du soleil et d’un personnage oriental coiffé d’un bonnet pointu.









Cathédrale Saint-Jean-Baptiste :

  • Au bout de la promenade de la Brèche, après avoir contourné le couvent des Capucins, prendre les allées de Tourny pour aller jusqu'à la Fontaine des Capucins.

  • Classée monument historique en 1840 et inscrite au patrimoine mondial de l’UNESCO en 1998 au titre des Chemins de Saint-Jacques-de-Compostelle en France, ce majestueux édifice gothique est le plus important de la cité. La cathédrale actuelle a été édifiée du XIIIème au XIVème siècle à partir d’une construction romane dont les traces sont encore visibles dans la base du clocher.


Jardin du Chapitre :

  • Faire demi-tour et tourner à droite au bout des allées pour emprunter la rue Arnaud de Pontac.

  • Le long du collatéral sud de la Cathédrale, l’entrée du jardin est marquée par les vestiges d’une tour de l’ancien palais épiscopal et par les fouilles archéologiques, du 1er âge de fer au XVème siècle.


Poterne de la Brèche :

  • Après le couvent des Ursulines, descendre la rue des Bancs Vieux, petite ruelle pavée, jusqu'à la Porte du Gisquet. Après avoir vue ce bâtiment, faire demi-tour et continuez à droite sur la rue Arnaud de Pontac jusqu'à la petite place à côté de la Cathédrale.

  • La poterne de la Brèche est un rare vestige des remparts et un bel exemple de l’architecture militaire médiévale. À l’intérieur, trois arcs abritent l’escalier creusé à même le rocher. Il permettait d’accéder au chemin de ronde de la courtine puis à la place. La ceinture médiévale de la ville atteignait au XIVème siècle une longueur totale de 1 500 mètres. Il n’en reste que deux portes, Gisquet et Brèche, et deux tours sur le tracé sud. Les remparts ont été détruits fin XVIIIème et début XIXème siècle.


Bazas, ville du Sultan

Jardin du Sultan :

  • Traverser la place, passer devant l'office de tourisme et emprunter la rue Saint Martin en bas à gauche.

  • Les anciens jardins de l’Hôtel Mauvezin (XVIIIème et XIXème siècles) sont adossés au rempart sud et limités à l’ouest par une des dernières tours de défense de la cité. Transformés en roseraie en 1990.


Promenade de la Brèche :

  • Descendre la rue Saint Martin jusqu’aux allées Fontarabie puis remonter en sens inverse pour arriver au point de départ. Votre balade s'arrête ici.

  • À partir de la Poterne, la promenade de la Brèche est gérée en tant que zone sensible afin de préserver la biodiversité. Une grande variété d’arbres est plantée le long du Beuve : saules pleureurs, peupliers, frênes. Des jardins communaux ont été aménagés où sont cultivés fleurs, fruits et légumes. La pousse des mauvaises herbes et le dessèchement du sol sont retardés par l’utilisation progressive du paillage, le dépôt de copeaux de bois et la récupération de la tonte de pelouse.


 

Déjeuner chez "Caro and Co.", sous les arcades, place de la Cathédrale



Le boeuf de Bazas, la spécialité culinaire de cette ville médiévale

La spécialité de Bazas est le boeuf ! N'hésitez pas à le goûter, nous, on s'est régalés 😋 !









 

Focus sur la cathédrale de Bazas



 

Déambuler dans les petites rues de la ville



 

Bazas, la promenade des boeufs gras

(Source : Wikipédia, Crédit photo : Unidivers.fr)


D'une façon générale, la promenade de bœufs gras est une pratique ancienne et très courante aussi bien en France qu’en Europe. Elle n’est cependant plus autant pratiquée qu’autrefois. En 2017, seules, quelques communes célèbrent ce rituel.


Dans le Bazadais, la promenade des bœufs gras remonterait au Moyen Âge. Elle serait issue d’une ancienne tradition remontant au xiiie siècle, quand le roi d'Angleterre Édouard Ier, également duc d'Aquitaine, permit à l’évêché de Bazas de recevoir un taureau une fois par an de la part des paysans. À cette occasion, ceux-ci peuvent également faire défiler leurs bêtes dans les rues de la ville et inviter les habitants à se réjouir avec eux.


Dans le Bazadais, ne subsiste plus aujourd’hui des fêtes de carnaval que la promenade des bœufs gras le Jeudi Gras, jeudi qui précède le Mardi gras. La fête a pris avec le temps la dimension d’une foire agricole et d'une journée de promotion de la filière économique liée à la dénomination géographique « Bœuf de Bazas ».


Pascale


 

Vous cherchez un hébergement, qui vous permette de visiter la région du Bassin d'Arcachon, jusqu'à Bazas, Libourne ou Bordeaux ?

  • Venez dans une de nos chambres d'hôte "Chez Pascale et Patrick" à Mios, et profitez de notre table d'hôte, après une journée bien remplie !

  • Voir nos chambres d'hôte

  • Voir notre table d'hôte

  • Venez séjourner dans notre gîte "Au Havre de Paix", à Mios (je vous assure, ce gîte porte vraiment très bien son nom 😉 !).

  • Voir notre gîte

  • Renseignez-vous sur notre site internet, ou appelez-moi (06.35.57.37.36), je serai ravie de discuter avec vous !

Pascale