top of page

Bordeaux : Exposition la Chapelle Sixtine de Michel-Ange à la faïencerie

Cette fois encore, la girondine qui présente son coup de coeur, c'est moi !

Suite à un succès foudroyant au Royaume-Uni, aux États-Unis et en France (Londres, Birmingham, New York, Vancouver, Brisbane et Lyon), La Chapelle Sixtine de Michel-Ange : l’Exposition s’est installée dans la cité girondine dans la salle de caractère de la Faïencerie, pour le plus grand bonheur des bordelais et autres girondins.

Avec 34 répliques des célèbres fresques de la chapelle Sixtine du Vatican à Rome, cette exposition inédite offre à ces œuvres intemporelles une toute autre dimension.

Je suis allée voir l'exposition avec mon amie Marie-jo. J'ai déjà visité la Chapelle Sixtine, au Vatican, et je me souviens que, vu la hauteur de l'édifice, les fresques étaient assez éloignées. De plus, j'avais été marquée par le timing très serré (on n'a pas pu rester très longtemps dans la chapelle).

De fait, cette exposition permet beaucoup plus de libertés qu'au Vatican : on voit les fresques de beaucoup plus, on peut faire des photos, on peut rester plus de 10 minutes à les observer.


L'exposition "La Chapelle Sixtine de Michel-ange


À l’intérieur de l’atypique Faïencerie (24 rue de la Faïencerie, 33300, Bordeaux), un espace industriel unique de 1200 m2, contrastant parfaitement avec le style de la Renaissance, pénétrez dans ce paradis artistique éternel.


Les fresques de la chapelle


Avec Marie-Jo, nous avons été saisies par les couleurs éclatantes des fresques.




Le film de l'exposition


Nous avons pu assister à la projection d'un film (qui est diffusé en boucle) sur Michel-Ange et la réalisation des fresques de la Chapelle Sixtine, de la conception d'un échafaudage, à la résolution des difficultés techniques.

Quand on pense que Michel-Ange aurait préféré se concentrer sur la sculpture et que le pape Jules II a dû être très persuasif (voire un brin manipulateur 😉) pour que l'artiste accepte le chantier de la Chapelle Sixtine !

Voici quelques images du film en question.




 

La faïencerie

Le lieu de l'exposition est impressionnant.

La faïencerie Vieillard a été construite par David Johnston, alors Maire de Bordeaux, en 1835, sur les ruines d'un ancien moulin à marée, le "Moulin des Chartrons". Jules Vieillard lui donnera ses lettres de noblesse dès 1845 en fabriquant des faïences fines (assiettes, pots, soupière...) aux teintes bleu de Chine que l'on retrouve encore aujourd'hui dans la plupart des greniers des vieilles maisons de Bordeaux. A cette époque-là, la fabrique produit plus de 70 000 pièces de faïence fine par semaine et elle emploie près de 700 ouvriers.

L'activité de production de faïence s'est arrêtée en 1895. Ce lieu est ensuite devenu un espace de stockage de barriques, une salle d'embarquement sur la Garonne, et enfin une blanchisserie pour une compagnie maritime.

Véritable symbole de la révolution industrielle, mais également de l'architecture Eiffel du XIXème siècle, son caractère préservé brut et industriel font de ce lieu un véritable témoignage de l'histoire des docks de Bordeaux...

Source : La Faïencerie


Si vous avez l'opportunité de voir cette exposition (à Bordeaux, ou dans une autre ville), saisissez-là !

Pascale


 

Pour en savoir plus :


 

Vous cherchez un hébergement pour votre séjour, qui vous permette de visiter le Bassin d'Arcachon (de Biscarosse au Cap Ferret, en passant par la Dune du Pilat, Arcachon, Andernos...) et ses alentours ?

  • Venez dans une de nos chambres d'hôte "Chez Pascale et Patrick" à Mios, et profitez de notre table d'hôte, après une journée bien remplie !

  • Renseignez-vous sur notre site internet, ou appelez-moi (06.35.57.37.36), je serai ravie de répondre à vos questions !

Pascale

Comments


bottom of page